La voie de transmission  est aérienne par inhalation d'eau contaminée par des légionelles sous forme d'aérosols de taille inférieure à  5 µm (douche, vapeur, climatisation, nébulisateurs et humidificateurs d'appareils respiratoires)
Legionella pneumophila peut vivre 2 heures dans un aérosol dont l'humidité relative est de 65 %.

La voie digestive n'a pas été prouvée

Aucun cas de contamination inter-humaine n'a été rapporté


Prévention de la contamination par Legionella:
1-dans les établissements de santé
(selon la circulaire DGS 98/771 du 31.12.1998)
Le gestionnaire d'un établissement de santé doit vérifier et garantir la qualité d'une eau destinée à la consommation:
1-en assurant un entretien régulier du réseau de l'établissement
2-en recherchant les légionelles au moins 1 fois par an sur des prélèvements effectués sur tous les réservoirs, les ballons d'eau, les points d'usage (10 points d'usage au moins et 2 points d'usage en plus par tranche de 100 lits au delà de 500 lits) et les autres installations à risques .
3-en formalisant les procédures d'utilisation de l'eau pour les soins et pour la désinfection des dispositifs médicaux.
4-en recherchant systématiquement une légionellose lors de la survenue d'une pneumopathie chez un patient hospitalisé
2- dans les établissements recevant du public (hôtels, campings, maisons de retraite, centres d'hébergement, complexes sportifs.)
et les installations à risques
(tour aéroréfrigérantes,
, bains à remous et  bains à jets, installations de conditionnement d'air, circuits de refroidissement industriel, réseaux d'eau chaude sanitaire de structures accueillant du public)
Les moyens de prévention sont:
-un bon entretien de ces installations conformément aux dispositions de la circulaire du 24.04.97
-et en l'absence de ces dispositions il est recommandé aux responsables de ces installations d'évaluer la qualité de cet entretien au moins une fois par an, par des prélèvements soumis à la recherche de légionelles.